You are here

Retour sur la question du génocide arménien aux Etats-Unis par Julien Zarifian

-A A +A
19/04/2018

Retour sur l’événement : Julien Zarifian et la question du génocide arménien aux États-Unis
à l’University of Southern California (USC), Los Angeles, le 19 avril 2018

Une conférence publique de Julien Zarifian, maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, lauréat de la bourse Fulbright (2017-2018) et chercheur en résidence au Center for Advanced Genocide Research de la Shoah Foundation, USC, Los Angeles.

Cet événement a été co-sponsorisé par le Pôle Californie de l’Institut des Amériques, le Center for Advanced Genocide Research (Shoah Foundation, USC)​​ et l’Institute of Armenian Studies (USC Dornsife).

Devant un public de 90 personnes, Julien Zarifian a analysé les raisons pour lesquelles les États-Unis refusent encore de reconnaître les massacres arméniens de 1915 en tant que génocide.
Bien que l’importance géopolitique de la Turquie soit toujours mise en avant comme raison principale pour le refus, le chercheur français a examiné d’autres justifications pour le manque de reconnaissance officielle.
Par exemple, il a traité les problèmes de mémoire que les États-Unis ont vis-à-vis du génocide amérindien et de l’esclavage afro-américain. M. Zarifian a postulé que si le gouvernement américain reconnaissait le génocide arménien, ceci ouvrirait la boîte de Pandore et engendrerait beaucoup de revendications des minorités étasuniennes.

L’exposé de Julien Zarifian a été très bien reçu par le public et a généré beaucoup de questions et de débat par la suite.

Le directeur du Center for Advanced Genocide Research Wolf Gruner a exprimé sa volonté d’organiser d’autres événements avec le pôle Californie de l’IdA dans le futur.

Article ici

Dernière mise à jour le 27/04/2018 - 13:45