You are here

La parole impossible: regards croisés autour de la traduction de César Vallejo, de Marina Tsvétaïeva et de Paul Celan

-A A +A

La parole impossible: regards croisés autour de la traduction de César Vallejo, de Marina Tsvetaeva et de Paul Celan
11, 12, 13 avril 2018 à Paris (Ecole Normale Supérieure) et Caen (Université de Caen-Normandie)

Colloque  International organisé par l'Université de Caen- Normandie (LASLAR-ERLIS), Sorbonne Université (CRIMIC-CRLC), Université de Cergy-Pontoise/Paris Seine (MEDET LAT-Laboratoire LT2D), École Normale Supérieure (LILA)
avec le soutien de l'Institut des Amériques.

Il y a des poètes qui marquent, ou même déterminent, le cours de la tradition poétique par la profondeur et la radicalité avec laquelle ils travaillent la langue, des poètes qui écrivent précisément depuis la conviction que la parole, la parole véritable, pleine, est impossible. « Ma difficulté, dit Marina Tsvétaïeva, (pour l'écriture des vers et peut-être pour les autres la compréhension) est dans l'impossibilité de mon problème, par exemple avec des mots (c'est-à-dire des pensées) dire un gémissement: a-a-a / Avec des mots, des pensées, dire un son. Pour que dans les oreilles reste seulement a-a-a. »

Cette poésie-là, qui est celle de César Vallejo, de Marina Tsvétaïeva ou de Paul Celan,  chacun depuis leurs lieux de vie et leurs exils dans des villes qui ne sont plus, qui ne peuvent plus être, les villes de l’origine, a lieu comme captation et expérience vitale des plus grandes convulsions du XXème siècle. C’est à chaque fois non seulement une profonde mise en question de l'art et de la poésie, mais aussi une mise en péril de notre humanité au sein du langage,  un langage poussé vers ses limites, dans l’occupation inouïe de  toutes ses strates, comme s’il n’avait plus de place, ou devait en changer profondément.

Ce colloque s'adresse aux chercheurs, doctorants, étudiants en littérature et traduction notamment en langues européennes mais aussi de lettres modernes, d’histoire culturelle et de linguistique. Il a pour but d’établir, au niveau national et international, une recherche croisée entre différentes aires linguistiques et culturelles, mettant en relation le travail encore trop souvent cloisonné des spécialistes. Finalement, dans la mesure où l'étude de l'œuvre  poétique de César Vallejo est au programme de l'agrégation externe et interne d'espagnol de cette année et de l'année 2017-2018, ainsi que de celui du CAPES pour les deux années à venir,  ce colloque est aussi l'occasion d'affirmer les liens et les échanges entre la recherche et l'enseignement.

MERCREDI 11 AVRIL | PARIS - ECOLE NORMALE SUPÉRIEURE (SALLE PAUL LANGEVIN), 29 rue d'Ulm
I. Traduire -  César Vallejo / Marina Tsvétaïeva / Paul Celan

JEUDI 12 AVRIL | PARIS, ECOLE NORMALE SUPERIEURE (SALLE DUSSANE), 45 rue d'Ulm
II. Autour des traductions de César Vallejo / Marina Tsvétaïeva / Paul Celan

VENDREDI 13 AVRIL | UNIVERSITÉ DE CAEN-NORMANDIE (SALLE MLI-160)
III. Hermeneutique et traduction 
IV. Traduction, réception et édition

Programme en entier ici

Dernière mise à jour le 06/04/2018 - 17:15