Vous êtes ici

Ce qu'il faut retenir du 1er Sommet CELAC-UE à Santiago

09/03/2013

Le 1er Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement CELAC-UE (Communauté des États latino-américains et des Caraïbes - Union européenne) représente une nouvelle étape dans la relation bi-régionale, grâce à une consécration de nouveaux équilibres liés à la crise : d’une part un affaiblissement (relatif) de l’Europe et d’autre part une Amérique latine qui se porte plutôt bien. Les rapports de force entre les deux régions ont bien évolué entre cette septième édition Sommet UE-ALC et la première qui s’est tenue à Rio en 1999.

D’un point de vue institutionnel, c’est la première fois qu’un Sommet entre l’Union Européenne et l’Amérique latine et les Caraïbes se réalise sous la forme d’un dialogue entre deux entités régionales symétrique : la récente CELAC et l’Union Européenne. La CELAC n’a certes pas encore fait ses preuves, mais elle permet de réunir tous les pays de la région déjà impliqués dans plusieurs systèmes d’intégration bilatéraux et multilatéraux superposés. Il s’agit là d’un processus d’intégration régionale progressif, à géométrie variable. Signalons que ce Sommet a notamment permis la signature d’un accord commercial entre l’Union européenne, la Colombie et le Pérou.

Nous sommes également passés dans une aire nouvelle grâce à la forte dynamique d’organisation de Sommets en parallèle au Sommet, plus communément appelés les side events, qui permettent de réunir différents acteurs de la société civile autour de diverses thématiques prioritaires pour la relation bi-régionale, lesquels soumettent ensuite leurs conclusions et recommandations aux Chefs d’Etat et de Gouvernement :

- I Sommet académique CELAC-UE

- IV Sommet Entrepreneurial CELAC-UE

- VI Session Plénière Ordinaire de l’Assemblée Parlementaire EuroLat

- Forum économique ALC-UE 2013

- VI Forum Euro-Latino-américain Caribéen de la Société civile

- VII Rencontre de la Société Civile Organisée UE-ALC

- I Sommet Judiciaire CELAC-UE

Pour le prochain Sommet qui aura lieu en 2015 à Bruxelles, on peut s’attendre à une structuration encore plus forte des side events.

Le 1er Sommet académique CELAC-UE a quant à lui été préparé tout au long de l’année 2012 grâce à la tenue de deux séminaires : un premier le 7 juin à l’Institut des Amériques (Paris) et un deuxième les 8 et 9 octobre au Colegio de Ingenieros de Perú (Lima). Ils ont permis de dégager les principales idées défendues à Santiago, lesquelles ont rencontré un fort consensus en faveur du renforcement de l’Espace euro-latinoaméricain d’enseignement supérieur. L’étape finale de Santiago, qui en réalité représente le début d’un long processus, a donné lieu à une Déclaration en faveur de la coopération universitaire pour l’enseignement supérieur, la science, la technologie et l’innovation. Elle a également permis la création d’un Forum académique permanent – FAP ALC-UE entre les deux régions, dont le Secrétariat exécutif est assuré par le CELARE (Centre Latino-Américain pour les Relations avec l'Europe) d’une part, et l’Institut des Amériques d’autre part, avec la collaboration active de la Fondation EU-LAC. Le FAP ALC-UE diffusera massivement le Plan d'Action de Santiago du Sommet académique au courant du mois de mars 2013.

Retrouvez la totalité des réflexions du Think Tank IdA du 30 janvier 2013 dédié au 1er Sommet CELAC-UE et au 1er Sommet Académique CELAC-UE, la revue de presse ainsi que les Déclarations officielles de ces deux évènements dans les documents téléchargeables ci-dessous.

Vidéos également disponibles en cliquant ici.


Dernière mise à jour le 18/10/2014 - 11:51