Vous êtes ici

REPENSER LA PLACE DE LA CARAÏBE DANS LA RELATION BI-RÉGIONALE UE-ALC

31/10/2012

Du fait de sa nature, de son mandat et de ses fonctions, la Fondation EU-LAC a été créée comme une institution singulière de promotion des relations bi-régionales. Ce caractère unique et singulier se base sur ses Statuts, en tant qu'organisme inter-gouvernemental, tout en étant voué à impliquer la société civile et d'autres acteurs sociaux ainsi qu'à dynamiser les relations bi-régionales grâce à la participation de ces acteurs en permettant de canaliser leurs contributions vers les instances inter-gouvernementales; Ses objectifs de mobilisation de ressources supplémentaires vont également dans ce sens.



Dans le cadre du partenariat stratégique avec la FondationUnion Européenne – Amérique Latine et Caraïbe (EU-LAC), l’Institut des Amériques (IdA) a organisé à la Maison de l’Amérique Latine le lundi 22 octobre 2012 une conférence sur « LES PROCESSUS D’INTEGRATION REGIONALE DANS LA CARAÏBE ET LES RELATIONS AVEC L’EUROPE», avec le soutien du Ministère des Affaires Etrangères (MAE), et la collaboration de la Maison de l’Amérique Latine et de l’Institut Interuniversitaire pour les Relations entre l'Europe, l'Amérique Latine et les Caraïbes (IRELAC).

À travers cette rencontre, nous avons souhaité repenser la place de la Caraïbe au sein des relations bi-régionales et consolider les approches dans le domaine des intégrations régionales dans la Caraïbe.

Comme le rappelle Alain Rouquié, le Président de la Maison de l’Amérique Latine, afin de renforcer les relations entre l’Europe et l’Amérique latine et les Caraïbes, il est nécessaire de connaître les pays dans leur singularité et dans leur diversité. Or les Caraïbes, angle mort de notre appréhension du continent, ont constitué pendant longtemps une zone délaissée de la relation. Fort de ce constat, l’Institut des Amériques a réussi à réunir des personnalités clés du monde institutionnel, diplomatique et universitaire afin de dresser un état des lieux des relations unissant les régions. Pensés en termes historiques, culturels et économiques, ces débats s’inscrivent dans la continuité des actions lancées par la Fondation EU-LAC, où l’IdA est chef de file pour les « échanges intellectuels sur les dynamiques d’intégration régionale dans le contexte de la mondialisation ».

Vous pouvez consulter l’album photo de l’évènement depuis le lien suivant : Photos conférence 22 octobre. Une publication trilingue des actes de ce colloque et les vidéos de l’évènement seront très prochainement publiés sur notre site internet.

Cet évènement constitue ainsi le point de départ d'une ligne programmatique de réflexion continue sur la relation UE-Caraïbe destinée à:

1. analyser les défis de l'intégration pour la zone Caraïbe et ses relations avec l'Amérique Latine et l'UE dans le cadre de la stratégie CELAC-UE;

2. identifier de nouvelles opportunités qui surviendrait dans le domaine de l'intégration concrète “par le bas” et la façon de les aborder;

3. établir le Comité Directeur qui suivra et évaluera l'intégralité du processus programmatique.

Pour l’organisation de cette conférence, l’IdA s’est également appuyé sur un solide réseau de chercheurs et collaborateurs de la Caraïbe, et notamment sur la Fondation Globale Démocratie et Développement (FUNGLODE). Ainsi, le Pôle Caraïbe de l’Institut des Amériques, hébergé depuis bientôt deux ans par FUNGLODE, a été associé à l’organisation d’un colloque sur les relations entre l’Union Européenne et la région Amérique Latine-Caraïbe les 10 et 11 octobre à Saint-Domingue en République-Dominicaine. Cet évènement proposé dans le cadre du partenariat stratégique entre FUNGLODE et la Fondation EU-LAC inaugurait le Centre d’Etudes Européennes de FUNGLODE.

Retrouvez plus d’information en espagnol sur le site internet de FUNGLODE : Inauguration du colloque et Clôture du colloque.

Dernière mise à jour le 18/10/2014 - 11:51