Vous êtes ici

Universités d’Amériques et construction des savoirs

11/07/2012
IdeAs, Revue Idées d'Amériques

Nous avons le plaisir de vous annoncer la mise en ligne du numéro 2 de la revue IdeAs, Idées d’Amériques, revue électronique en libre accès de l’IdA.

Ce numéro est intitulé Universités d’Amériques et construction des savoirs, il est coordonné par Caroline Rolland-Diamond, Capucine Boidin, James Cohen et Ramon Grosfoguel.

Présentation : Ce dossier a pour objectif général de penser la situation des universités européennes, à l’aune des expériences américaines. Né des interrogations et des incertitudes suscitées par le processus de Bologne, ce dossier convie les lecteurs francophones à élargir leur champ de préoccupations non pas au seul « déclin » ou à l’« in-comparabilité » du modèle français, mais aussi aux inégalités mondiales, en particulier au déséquilibre entre les universités nord- et sud-américaines. La série de malentendus et de confusions qui a accompagné le mouvement de réforme de 2007 nous a conduits à nous demander si la crise des universités françaises, mais plus largement européennes (l’article de Manuela Boatcă fournit un bon exemple de ce processus en Allemagne), n’avait pas sa source, au-delà des pressions engendrées par le processus de Bologne, dans un essoufflement du modèle universitaire et de l'universalisme nés des Lumières. De fait, les critiques internes envers les savoirs et le rapport aux savoirs pratiqués dans les universités ne sont pas nouvelles. Toutefois, depuis une dizaine d’années, le modèle de l’université kantienne-humboldtienne est aussi largement interrogé et critiqué par les penseurs postcoloniaux asiatiques, latino-américains, nord-américains et européens. Leur idée est de rechercher une autre forme de savoirs universels qui passe par la mise en place de dialogues horizontaux entre différentes traditions de pensées. Réformer l'université en recherchant un universalisme moins provincial et plus ouvert implique une refonte profonde de nos manières de penser et de nos découpages disciplinaires. C'est la raison pour laquelle ce dossier (et la conversation campus qui l’accompagne) se propose d’entamer le dialogue avec d'autres traditions de pensée, en particulier latino-américaines et d’autres expériences comme les universités indigènes latino-américaines.

Après une introduction resituant les modèles d’enseignement supérieur états-unien et latino-américains en perspective historique, les lecteurs du dossier pourront comprendre plus en détail le développement des départements de « Black Studies » aux Etats-Unis dans les années soixante grâce à l’article de Caroline Rolland-Diamond, tandis que Ramón Grosfoguel analyse les dilemmes actuels des départements d’ethnic studies. Des dilemmes que les universités indigènes du Mexique (article de David Lehmann) et de Bolivie (article d’Anders Burman) partagent en grande partie, mais en partant d’une histoire universitaire différente.

Nous espérons que ces réflexions américaines croisées sur les transformations universitaires que connaissent d’une part le continent américain depuis quatre décennies et l’Europe depuis une dizaine d’années permettront de mieux comprendre la situation que nous traversons et de mieux penser l’université européenne de demain.

Appel à contributions en ligne

Dernière mise à jour le 18/10/2014 - 11:51