Vous êtes ici

Abolitionnisme pénal et analyses féministes

-A A +A

Le Centre international de criminologie comparée et le pôle Canada de l'Institut des Amériques sont heureux de vous inviter à la conférence-midi "Abolitionnisme pénal et analyses féministes".

Le féminisme et l’abolitionnisme pénal sont souvent présentées comme étant antagonistes. Le premier est réputé plaider, dans son ensemble, pour plus de répression, en particulier à l’encontre des auteurs de violences faites aux femmes. Dans le même temps, les luttes abolitionnistes sont souvent soupçonnées de se désintéresser des victimes (et singulièrement, parmi elles, des femmes) et de la manière dont les femmes sont spécifiquement affectées par l’existence du système pénal.

À partir de son dernier ouvrage, Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau, professeure assistante à la California State University, retrace les manières dont, depuis les années 1970, les analyses féministes et celles de l’abolitionnisme pénal ont toutefois été articulées. Elle montre également comment elles ont permis le développement des pratiques de justice transformative et de la critique du « féminisme carcéral ».

11h45 à 12h30, 22 novembre 2019
Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences
Pavillon Lionel-Groulx (3150, rue Jean-Brillant)
Local C-1017-02

Toutes les informations ici !

Dernière mise à jour le 21/10/2019 - 10:12