Vous êtes ici

Présentation du livre : Femmes en armes. Itinéraires de combattantes au Pérou, de Camille Boutron

-A A +A

Dans le cadre du Café-Amériques 14, "Conflit armé au Pérou : genre et politiques de la mémoire", présentation des livres par les auteures. 

Femmes en armes. Itinéraires de combattantes au Pérou (1980-2000), PUR. Collection "Des Amériques". 2019.

Proposant de dépasser l’effet de cristallisation qu’inspire l’image de la militante sendériste, cet ouvrage rend compte des multiples facettes de l’expérience combattante féminine. En retraçant différents itinéraires de vie de femmes ayant pris les armes pendant le conflit armé il illustre les grands bouleversements ayant marqué la société péruvienne et offre un nouvel éclairage sur les moteurs de la violence politique. L’analyse de l’expérience combattante féminine ainsi présentée rompt avec les approches classiques sur la guerre et les conflits armés, en situant les rapports de genre au cœur de sa problématique. 

Camille Boutron est sociologue féministe et chercheuse à l'Institut des études stratégiques de l'École militaire (IRSEM). Ses travaux portent sur la participation des femmes aux conflits armés, la féminisation des institutions militaires, ainsi que sur les politiques du genre dans le cadre de la paix et de la sécurité. 

Sur les sentiers de la violence. Politiques de la mémoire et conflit armé au Pérou. Éditions de l'IHEAL. Collection "Travaux et mémoires". 2019. 

Valérie Robin Azevedo s’est intéressée aux bricolages sémiotiques qui permettent aux communautés quechuas, les plus éprouvées par la guerre, d’évoquer la violence. Influencées à la fois par un discours hérité de la Commission de la vérité, mais aussi par l’imaginaire culturel andin, ces configurations inédites forment autant de chemins de traverses dans la quête d’un vivre ensemble apaisé. Décalées par rapport au modèle prôné par la justice transitionnelle, les dynamiques mémorielles analysées sont peu visibles dans l’espace public national. Pourtant, elles révèlent la valeur symbolique et sociale des procédés alternatifs de gestion du passé en contexte post-conflit. Sur les sentiers de la violence constitue à ce titre un essai original d’anthropologie des mémoires de guerres civiles.

Valérie ROBIN AZEVEDO est professeure d'anthropologie à l'université Paris-Descartes et dirige le Centre d'anthropologie culturelle (CANTHEL). Chercheuse associée à l'Institut français d'études andines (lFEA), elle enseigne aussi dans le diplôme de langue et culture quechuas de l'lNALCO. Elle a notamment publié les ouvrages Retour des corps, parcours des âmes. Exhumations et deuils collectifs dans le monde hispanophone, avec A.-M. Losonczy (2016), El regreso de lo indígena. Retos, problemas y perspectivas, avec C. Salazar (2009), Miroirs de l'Autre vie. Pratiques rituelles et discours sur les morts dans les Andes de Cuzco, Pérou (2008).

Cette séance du Café-Amériques est organisé en partenariat avec l'Institut des Amériques, l'IHEAL et le séminaire doctoral "Genre et féminismes dans les Amériques latines (IIAC/EHESS-Paris 8).

Lieu: INALCO (65, rue des Grands Moulins 75013, Paris - salle 3.13)

Dernière mise à jour le 31/05/2019 - 12:15