Vous êtes ici

Europe - Amérique latine et Caraïbe : regards croisés sur l’enjeu climatique, du local au global

-A A +A

L’Institut des Amériques, en partenariat avec la Fondation EU-LAC,  a organisé le 4 juin 2015 le colloque international  « Europe - Amérique latine et Caraïbe : regards croisés sur l’enjeu climatique, du local au global ».

Avec l’appui du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international et du Sénat, ce colloque s’est tenu dans la salle Médicis du Palais du Luxembourg, dans le cadre de :

 

Encadrée par les interventions très appréciées de Gilles Bœuf, Président du Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN), en conférence magistrale, et de l’Ambassadrice Laurence Tubiana, en clôture, la journée de travail a été orientée autour de trois grands axes de travail :

  • Politiques nationales et internationales de l’environnement, intégration régionale et mondialisation,
  • Territoires et gouvernements locaux face aux changements climatiques,
  • Individus, communautés, société civile : dimension culturelle et sanitaire des défis environnementaux.

Ces tables rondes ont permis d’aborder la question des « solutions » de façon transversale, à partir des expériences latino-américaines, caribéennes et européennes, et de renforcer la relation bi-régionale UE-ALC en mettant en commun les réflexions et les actions en matière de lutte contre le changement climatique. 

 

Session 1 – Politiques nationales et internationales de l’environnement, intégration régionale et mondialisation

Session 2 – Territoires et gouvernements locaux face aux changements climatiques

Session 3 – Individus, communautés, société civile : dimension culturelle et sanitaire des défis environnementaux

 

Avec plus de 130 participants – chercheurs, responsables publics et privés et représentants d’organisations internationales – les organisateurs ont souhaité mobiliser un panel varié d’acteurs concernés par cet enjeu mondial, afin de promouvoir des initiatives concrètes, encourager l’échange de bonnes pratiques et les transferts de connaissances sur les solutions bas carbone, contribuer à la résilience des économies et à la conception de projets structurants.

Cet événement a également bénéficié de la collaboration de l’Institut Français d’Etudes Andines (IFEA), de l’Agence Française du Développement (AFD), de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine (IHEAL-Université Paris 3), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et enfin du Centre d’Etudes Mexicaines et Centraméricaines (CEMCA).

 

Dernière mise à jour le 17/06/2019 - 17:30