Vous êtes ici

Ouvrage - Dulce Maria Cruz Herrera : États-Unis / Cuba, Les interventions d’un empire, l’autodétermination d’un peuple

-A A +A
30/11/0000

Malgré la reconnaissance universelle des principes piliers du droit international,. tels que la non-intervention dans les affaires intérieures des états et le droit des peuples à disposer d’eux mêmes., et donc de choisir leurs systèmes économique, politique et social, les états-Unis sont tout de même résolus à maintenir envers Cuba leur politique. axée sur la mise en place de toutes sortes de dispositifs économiques unilatéraux et même extraterritoriaux. Très conscient du chaos juridique créé par la mondialisation de l’économie et par la prolifération des relations contractuelles, le gouvernement américain poursuit l’escalade des mesures de contrainte économique à l’égard de cuba (loi Torricelli, loi Helms-Burton et ­Commission ­for ­Assistance ­to ­a ­Free ­Cuba). ­En ­défiant ­la ­règle ­internationale ­qui ­ veut que tous les états souverains sont égaux, l’administration américaine contrevient aux normes naguère impérieuses interdisant les barrières au libre commerce, et contredit même ses propres principes en matière de politique commerciale, privant l’État ­cubain ­des ­flux ­économiques ­et ­des ­échanges ­commerciaux ­internationaux, ­ source obligée de son développement économique, social et humain.
Sommaire : Émergence d'un Etat souverain à l'ère postcolonialiste Historique des relations cubano-étasuniennes
Des relations basées sur le colonialisme les relations cubano-américaines à la suite de la révolution socialiste du 1er janvier 1959 - les relations cubano-américaines à la suite de la fin de la guerre froide - les relations cubano-américaines après le 11 septembre 2001
- La portée juridique des mesures unilatérales de contrainte économique : l’intervention économique dans les affaires intérieures de Cuba - les mesures de contrainte économique dans le droit international classique et contemporain - la nature juridique des mesures unilatérales de contrainte économique étasuniennes à l’égard de Cuba - l’intervention économique américaine dans les affaires intérieures de Cuba.
- La politique économique interventionniste des États-Unis contre Cuba et son application extraterritoriale - la systématisation des interventions économiques, politiques et militaires contre cuba - l’accélération des interventions économiques contre cuba depuis l’effondrement de l’empire communiste
La conception américaine du droit à l’autodétermination du peuple cubain, érigée en loi - la conception américaine du droit à l’autodétermination du peuple cubain - la primauté du droit des peuples à l’autodétermination

Dulce Maria Cruz Herrera est titulaire d’un diplôme de maîtrise en droit international de l’Université du Québec à Montréal et diplômée de la faculté de droit de l’Université de la Havane à cuba.

Presses de l’Université du Québec 2007, 348 pages ISBN 978-2-7605-1459-1 27 €

Site Internet : 
Responsable de la notice : 
MP
Dernière mise à jour le 29/10/2014 - 00:41