Vous êtes ici

Ouvrage : Véronique Hébrard (Dir.). Sur les traces d'un mexicaniste français. Constitution et analyse du fonds François Chevalier.

-A A +A
30/11/0000

Paris: Karthala, 2005. 328 p. (Collection Pollen).
Repenser le parcours d'un chercheur à partir de sa bibliothèque et de ses archives, c'est opérer une plongée dans les différentes dynamiques qui ont traversé les sciences sociales relatives à l'Amérique latine au cours du siècle passé. C'est aussi s'interroger sur la démarche d'un historien dans différents champs et terrains de recherche. Par la médiation de celui-ci, de ses livres, de ses archives et de ses papiers personnels, on découvre la logique des écoles et la façon dont se fait la recherche dans une période et dans un contexte donné. Cet ouvrage novateur, fruit d'un travail d'équipe, se propose à partir des matériaux réunis par François Chevalier de mettre en valeur l'action de ce grand historien du Mexique et d'ouvrir des pistes pour la sauvegarde et le traitement des archives de chercheurs.
Pour ce faire, trois axes ont été privilégiés : F. Chevalier, archiviste et créateur de patrimoine ; L'oeil et la plume : reconstitution d'un parcours ; F. Chevalier, médiateur scientifique et culturel. Ils sont précédés d'une première partie, plus large, sur les fonds de chercheurs et les échanges scientifiques avec l'Amérique Latine. Enfin, des annexes présentent les inventaires des fonds consultables, des documents d'archives et un cahier de photographies qui rend compte à la fois de la démarche adoptée et du type de clichés réaliés par F. CHevalier.

Véronique Hébrard, spécialiste de l'histoire politique du Venezuela au XIXème, a consacré ses dernières recherches aux relations guerres et société et à la mise en valeur du patrimoine américaniste.

Témoignage important pour l'histoire du latino-américanisme français depuis les années 1940, cet ouvrage s'inscrit dans la perspective qui faisait l'originalité de la revue Histoire et sociétés de l'Amérique latine, inspirée au départ par les interrogations de l'historien Jean-Piel : comment les historiens s'insèrent-ils en Amérique latine, dans des sociétés qui sont leur 'terrain'?. L'histoire pratiquée par François Chevalier est en symbiose avec d'autres disciplines et, avant tout, avec l'anthropologie.
Le livre est tiré d'une table ronde qui fut consacrée en 2002 au 'fonds' François Chevalier. Cette biographie possède plusieurs facettes : F. Chevalier apparaît comme un disciple de Marc Bloch et un bâtisseur d'une recherche pluridisciplinaire. Des matériaux bruts sont donnés pour comprendre ces sciences sociales.
(Résumé d'après C. Bataillon (professeur honoraire de l'Université de Toulouse-Le Mirail)

Commune : 
Paris
Responsable de la notice : 
MP
Dernière mise à jour le 29/10/2014 - 00:41