Vous êtes ici

Enquêter le Venezuela et ses marges

-A A +A

Cette rencontre-débat vise à proposer des analyses dans un contexte social, politique et économique complexe qu’est le Venezuela et tester des hypothèses à partir des recherches actuelles des doctorants qui travaillent sur ce sujet. 

Les termes de “crise”, “conflit”, “urgence”, “réfugiés” et “humanitaire” reviennent régulièrement dans le débat et posent des problèmes pour l’analyse, notamment dû au fait de leurs usages multiples que leur donnent les divers acteurs nationaux et internationaux (ONGs, gouvernements, agences onusiennes). En effet, les catégories mobilisées pour analyser les réalités vénézuéliennes ne sont pas neutres parce qu’elles exercent une influence sur les manières d’évaluer et d’interpréter les faits sociaux. 

Bien souvent, la “crise” est utilisée comme une entité qui s’installe dans certaines analyses en tant que variable dominante expliquant à elle seule les problèmes traversés par le pays. Ces représentations entraînent des démarches qui questionnent notre manière de construire des méthodologies, des cadres théoriques et des enquêtes pour questionner leur caractère “critique” dans le sens “d’exceptionnel”.

Sans vouloir apporter de réponses définitives, l’ensemble des intervenant.e.s de cette rencontre-débat souhaite exposer leurs réflexions catégorielles à partir d’expériences de terrain et de recherche. Cet effort collectif n’a pas pour objectif de nier, nuancer, ou euphémiser la gravité des faits vécus par les vénézuélien.ne.s, que ce soit sur leur territoire national, ou encore dans leurs parcours migratoires. Au contraire, la réflexion catégorielle est proposée comme un outil pour mieux objectiver et comprendre ces réalités.

Site Internet : 
Responsable de la notice : 
Beatriz Barrios
Lettres d'information

Sélectionnez la(les) lettre(s) en cochant les cases correspondantes

Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 21/11/2019 - 11:47