Vous êtes ici

Genre et féminismes dans les Amériques latines

-A A +A

L’organisation de cet atelier part d’un constat : malgré le grand nombre de chercheur·es venu·es des Amériques latines pour faire des études de genre et des études féministes à Paris, rares sont les espaces de discussion, d’échange et, surtout, de formation féministe concernant cette région. Cet atelier a donc pour principal objectif d’être un lieu de débat et de découverte des différentes pensées et pratiques féministes des Amériques latines, ainsi qu’un espace de résistance et de construction de sororité au sein de l’Université.

Les objectifs de l’atelier

  • Être un espace de rencontre et de discussion, propice à la création de réseaux et de liens
  • Promouvoir la lecture de féministes et de chercheur·es latino-américain·es en France (nous lire et nous citer comme acte de valorisation et de revendication de notre travail)
  • Promouvoir des rapprochements théoriques entre les différents foyers féministes des Amériques latines
  • Créer des ponts et de dialogues entre les analyses sur le genre produit dans les Amériques latines et en France
  • Réfléchir sur la migration et sur notre condition de chercheur·es féministes latino-américain.e.s à l’étranger, et en particulier en France  
  • Réfléchir sur les possibilités de construction des alliances et des identifications politiques communes tout en prenant en considération nos contextes, nos expériences et nos parcours particuliers et en questionnant les discours dominants sur les frontières nationales ou sur les “aires culturelles”
  • Réfléchir à la pertinence de la catégorie “Amérique latine” dans la construction de savoirs, d’expériences et de luttes communes
  • Réfléchir à comment le genre, en tant que catégorie analytique et critique, peut nous aider à comprendre la région étudiée depuis d’autres perspectives et comment l’étude des configurations de genre dans les Amériques latines peuvent contribuer à conceptualiser autrement les problématiques politiques et sociales en France
  • Penser le genre et les féminismes en lien avec d’autres mouvements sociaux, à la fois comme le résultat et la causalité de changements politiques, économiques et socioculturels locaux, nationaux, régionaux et internationaux.

Comité d'organisation:

  • Gabriela DEL SALTO, doctorante (CRESPPA-GTM, Paris Nanterre)
  • Ana DOLDAN MONTIEL, doctorante (CREDA, Paris 3)
  • Fernanda AZEREDO DE MORAES, doctorante (IIAC/LAHIC, EHESS)
  • Ophélie PARENT, doctorante (CéSor, EHESS)
  • Alejandra PEÑA MORALES, doctorant·e (LEGS, Paris 8 - HCTI, UBO)
  • Yolinliztli PÉREZ HERNÁNDEZ, doctorante (IIAC, EHESS-INED)
  • Tania ROMERO BARRIOS, doctorante (LER, Paris 8 - CERLOM,INALCO)
Site Internet : 
Source de l'actualité : 
Responsable de la notice : 
Ophélie Parent
Document joint : 
Lettres d'information

Sélectionnez la(les) lettre(s) en cochant les cases correspondantes

Plus d'informations ?
CAPTCHA
Cette question est utile pour vérifier que vous êtes bien un humain et pas un robot (protection anti spam)
Image CAPTCHA
Plus d'informations ?
Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 18/11/2021 - 17:42