Vous êtes ici

Littérature orale et cinématographie quichuas, quels enjeux pour leur transmission et production en Équateur?

-A A +A

La Constitution de 2008 définit l’Équateur comme un État interculturel et plurinational. La reconnaissance juridique des langues et nations indigènes a permis le développement de politiques d’interaction culturelle, notamment dans les domaines de l’éducation, de la médecine et de l’audiovisuel. Lors de cette séance nous nous intéresserons d’abord à l’apparition d’une production cinématographique quichua encouragée par la mise en place de ces politiques publiques. Nous nous interrogerons ensuite sur la place de la littérature orale quichua dans les programmes des écoles interculturelles bilingues. Ces deux communications ouvriront des pistes de réflexion sur le déploiement de la culture et langue quichuas dans des formes institutionnelles nouvelles.

Intervenants:

  • Jorge Luis Serrano, attaché culturel de l’Ambassade d’Équateur en France, ex-directeur du Conseil National de Cinématographie d'Équateur.
  • Verónica Valencia Baño, doctorante en psychanalyse à Université Paris 7 Denis Diderot – CRPMS et master en littérature orale quechua à l’Inalco.

Ce Café Amériques est organisé en partenariat avec l’Ambassade d’Équateur en France, il s’inscrit dans la 6e Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes, organisée par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, et dans le cadre de l’Année Internationale des langues autochtones décrétée par l’UNESCO. 

Site Internet : 
Responsable de la notice : 
Association Amériques
Dernière mise à jour le 29/05/2019 - 16:22