Vous êtes ici

Soutenance de Thèse (doctorat en géographie) - Marie-Noëlle Carré : Gouverner la métropole par les déchets. Service urbain, action publique territoriale et écologie urbaine à Buenos Aires. Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3. IHEAL. CREDA.

-A A +A
23/10/2013

Sous la direction de Mme Marie-France Prévôt-Schapira

Devant un jury composé de :
- Mme Sylvy Jaglin, professeure à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée
- M. Patrice Melé, professeur à l'Université de Tours
- Mme Marie-France Prévôt-Schapira, professeure émérite de l?'Université Paris 8
- M. Olivier Soubeyran, professeur à l'Université Joseph-Fourier de Grenoble
- M. Sébastien Velut, professeur à l'Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3

La soutenance aura lieu le mercredi 23 octobre à 10h, à la Maison de la Recherche de l'Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3, au 4, rue des Irlandais, Paris 5ème, salle Claude Simon. Elle sera suivie d'un pot à l'Institut des Hautes Études de l'Amérique latine.

Résumé de la thèse : La place croissante des déchets dans les débats sur les performances environnementales, économiques et sociales des villes montre que faire valoir son point de vue sur les résidus aboutit à peser sur le devenir des territoires métropolitains. A Buenos Aires, le fonctionnement du service de collecte et de traitement affronte les transformations de la métropole argentine. La fragmentation socio-économique, le poids des espaces périurbains, l'affirmation des gouvernements locaux compromettent la bonne marche d'un système sociotechnique centralisé conçu en 1977. Ces difficultés reflètent une transition heurtée en termes d'écologie urbaine. L'application du sanitarisme durant la dictature militaire (1976-1983), a soutenu la métropolisation des déchets et le projet du cinturón ecológico. Pourtant, ce paradigme n?'est ébranlé que lorsque la crise de 2001 révèle l'échec du libéralisme accentué des années 1990. Les déchets font alors irruption comme problème public environnemental, sous l'impulsion de la récupération massive et de la vente des matériaux recyclables par les pauvres, les cartoneros. Les mutations de l'action publique révèlent les défis à venir. Au niveau international, les décideurs promeuvent leur gestion durable, avec l'institutionnalisation des récupérateurs, la vente des matières premières secondaires, la protection des ressources naturelles. Ces projets, voilés d'incertitudes sanitaires et foncières, sont marqués par la participation des acteurs sociaux à la gouvernance. Par la contestation, ils proposent leurs scénarios pour les territoires de la récupération, transjuridictionnels et réticulaires, et ceux du traitement des déchets, aux bords métropolitains.

Mots-clés : Buenos Aires, service urbain, gouvernance, métropole, écologie urbaine.

Marie-Noëlle Carré Doctorante en géographie
ATER Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3
Institut des Hautes Etudes d'Amérique latine (IHEAL)
Centre de Recherche Et de Documentation des Amériques (CREDA)

Commune : 
Paris
Source de l'actualité : 
Information&Communication IHEAL-CREDA CNRS
Françoise Roujean
Responsable de la notice : 
Pouyllau Marie-France
Lettres d'information

Sélectionnez la(les) lettre(s) en cochant les cases correspondantes

Plus d'informations ?
CAPTCHA
Cette question est utile pour vérifier que vous êtes bien un humain et pas un robot (protection anti spam)
Image CAPTCHA
Plus d'informations ?
Informations
Soutenez l'IdA
Dernière mise à jour le 20/05/2015 - 10:29